Vous êtes ici :   Accueil » CR_16_1
Planning

agenda.jpg

Massilli'Hand
Partenaires

wiko.png

CEPAC

MSP_2015.png

artinian.png

Fleuriste Marseille

CD_13.jpg

oxyd_powered_by_ecritel2.jpg

DDJS.jpg

axa_new.jpg

Hummel_Haribo.png

LogoMarseille.gif

ebs.jpg

RegionPACA.jpg

 ↑  
Visiteurs uniques

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://csmphand.com/data/fr-articles.xml

Saison 2014-2015

Entraineur :


Istres 23-26 Marseille
Dimanche 22 mars

Nous savions que nos voisins et amis Istréens nous donneraient du fil à retordre, la rencontre a été conforme à nos attentes.

Privé sur blessures de Jérémy, Jules, Lucas, Thomas et Tom, le groupe devait faire la démonstration de son homogénéïté. Nous peinons à entrer dans la rencontre et Istres le sent bien. Après 10 minutes de jeu, nous commençons à prendre l’eau et l’écart au score enfle dangereusement (jusqu’à +6 11-5 à la 18ème). Précipitations, maladresses, duels tireur/GB perdus en nombre, tout est réuni pour permettre à nos hôtes de prendre cette avance. Il est nécessaire de laisser passer la tempête, et de ne pas chercher à affoler la rencontre. Nous devons en leader, opérer en rouleau compresseur pour revenir dans le match et non pas vouloir aller trop vite. -6 à 35 minutes du terme ce n’est pas -6 dans le money time... L’équipe réagit bien en fin de mi-temps permettant de recoller à deux longueurs à la pause.

La prise de conscience est collective sur le niveau de jeu, notamment offensif, proposé et c’est avec beaucoup d’envie que les joueurs retournent sur le terrain. Cette envie, associée à la fatigue physique de nos adversaires, usés par le rythme soutenu de leur première période, permettront de rapidement ne plus laisser de doute sur l’issue de la rencontre, jusqu’à obtenir finalement à notre tour 6 buts d’avance (20-26 45ème). Istres viendra amoindrir cet écart en toute fin de match.

Retenons une victoire à l’extérieur, avec sur la forme il faut le dire, un mérite revenant davantage à nos hôtes qu’à nous même en terme de prestation proposée. Bravo aux Istréens donc et nous souhaitons un bon rétablissement à Thomas C. leur capitaine, blessé en début de rencontre.

Cette victoire, associée à la défaite de Saint-Raphaël face à Nîmes, engendre que nous n’avons besoin que de 4 points désormais sur les 9 possible de la fin de saison… soit obtenir un nul au moins sur les 3 prochaines rencontres...

Nice 17-28 Marseille Provence
dimanche 18 janvier 2015

Le déplacement à Nice était classé à haut risque dans notre tableau de marche. Rouge dans notre code couleur pour être précis. Les joueurs nous ont fait mentir, et c'est tant mieux. Rouge parce que Nice est une équipe qui méritait mieux au match aller et avait montré par moment de très belles phases de jeu. Rouge parce que la saison passée Nice nous avait tenu en échec. Rouge parce que c'est à l'extérieur et que ce déplacement peut peser sur les organismes. Rouge parce que nous sommes toujours les seuls invaincus et donc par définition l'équipe à battre. Rouge enfin car privé d'un de nos éléments parti s'essayer aux joutes internationales en Suisse.

Peut être qu'en annoncant la couleur au groupe nous leur avons justement permi de déjouer les "pronostiques", très à leur sujet dès l'entame de match, les Marseillais n'ont en effet pas le moins du monde tremblé. Une défense toujours au vert et une montée de balle retrouvée, concrêtisant les consignes de la semaine. Des mouvements collectifs au rendez-vous avec une finition à la hauteur et un replis efficace lorsque ce n'est pas le cas. L'équipe est belle et bien sur le parquet dans tous les registres et notre adversaire en voit de toutes les couleurs. Les jaunes et noirs sont un peu sous le choc et peinent à produire leur jeu si bien que nous arrivons à la pause avec une avance très confortable (6-14).

Probablement remotivés par leur coach(e) et quelques décisions tactiques, les Niçois vont montrer un autre visage en seconde période et nettement hausser le niveau de jeu. Ce sera heureusement insuffisant pour inquiéter nos bleus ciels et bleus qui avaient décidé de ne rien lacher. Axel et Guigui ferment la boutique, nos arrières font le boulot et nos avants sont sans complexe...

De très belles choses dans cette rencontre, tant sur le plan individuel que collectif. Il faudra conserver cela pour le déplacement suivant à Nîmes qui vient d'enregistrer une défaite surprenante qui peut soit
anéantir les joueurs, soit les galvaniser... Nous penchons pour la seconde option... un handballeur averti en vaut deux... la rencontre sera verte de toutes façons !


Marseille

Provence 22-19 Montpellier

dimanche 11 janvier 2015






De retour en championnat après les vacances de Noël, une coupure
toujours un peu inquiétante, d'autant lorsque la reprise est face au
MAHB...



Nous avons convenablement travaillé et récupérons aussi quelques
retours de blessure, cela met toutefois en péril une vitesse de
croisière obtenue sur la fin 2014. Le groupe est conscient que cette
rencontre peut être dangereuse, le dauphin Varois a en effet face à
cette équipe concédé le match nul sur ses terres...



Les Héraultais ne viennent en effet pas faire de la figuration, c'est
très clairement palpable dès l'échauffement et nos Marseillais ne s'y
trompent pas. L'entame de match est très rigoureuse mais nous sommes en
round d'observation (4-4 à la 10ème). La défense est bien en place et
Guigui confirme la poursuite de sa montée en puissance, fort
heureusement car nous sommes à la peine offensivement. Trop loin du
but, pas assez d'engagement, nous prenons trop souvent des
demi-solutions. Intraitables défensivement, nous n'encaisserons plus
dans les 10 dernières minutes de la première période, tout en mettant
de notre côté la balle au fond avec notamment un très bon travail de
Paul et Gabin. Cela nous permet d'obtenir une confortable avance à la
pause (10-6).



La seconde période est sous le signe de la vigilance. Nous devons
"tuer" la rencontre au plus vite. Ce sera chose faite en 10 minutes
(18-10), la victoire ne peut plus nous échapper. Et c'est justement là
que nos Marseillais relâchent leur emprise sur le match, laissant
grignoter cette avance au fil des minutes pour n'obtenir au final qu'un
plus 3 pas nécessairement représentatif de l'ensemble des débats. Une
satisfaction, le projet de jeu défensif Marseillais, plus étagé que
l'immense majorité des formations que nous rencontrons (6-0 pour la
plupart...) est la meilleure défense du championnat... et de loin !



Félicitations aux joueurs très impliqués dans cette performance.



Restons impliqués pour le déplacement à venir à Nice.



Mougins

Mouans-Sartoux 18-27 Marseille Provence



samedi 20 décembre 2014










Dernière rencontre de 2014, et première des matchs retours. Nous avions

dominé notre adversaire à Bois Luzy en seconde période en obtenant un

score très flatteur. Il n'y avait aucun doute sur la volonté de nos

hôtes de renverser la vapeur et de faire la preuve de leurs qualités.

D'ailleurs, le maître mot de la phase retour sera vigilence car le

fauteuil de leader est tout sauf confortable.







Nous entamons la rencontre avec toute la rigueur requise et

contraignons le coach adverse à poser son temps mort rapidement. Nous

maintenons la pression et malgrè une fin de mi-temps plus chaotique,

nous conservons une avance substantielle de 5 longueurs à la pause

(8-14).







Le retour du vestiaire est en faveur des "autres" bleus et ils font

fondre notre avance comme neige au soleil (c'est d'actualité pour ceux

qui souhaitent skier en ce moment). Mougins revient à 3 buts et nous

devons reprendre les fondamentaux pour ne pas laisser l'espoir

s'installer trop durablement. Beaucoup d'implications nous permettent

de recreuser l'écart (13-22 à la 40ème), un écart qui ne sera plus

comblé.







Nous avons très bien défendu au regard du défi physique proposé par une

équipe disposant de joueurs au morphotype propice à notre discipline.

C'est d'ailleurs à l'heure du bilan une constante de notre philosophie.

Depuis 4 saisons, en -14 ans puis en -16 ans Med, Marseille Provence

est la meilleure défense de son championnat... Et pourtant il en manque

encore à cette volonté farouche de protéger son gardien de but, d'en

prendre un de moins, de replier plus vite et plus tôt... c'est dire la

marge de progression !







Mention spéciale à Thomas auteur d'une prestation de très bonne

facture, sans fioriture. Un mot également pour nos blessés, qui

retrouverons, nous l'espérons avec Bruno, le chemin de l'entraînement

en 2015.







Orange

22-28 Marseille Provence



dimanche 14 décembre 2014










Aucune défaite de nos hôtes de plus de 2 buts contre nos 3 poursuivants

au classement, voilà ce que nous devions retenir en arrivant en terre

vauclusienne.



Orange compte un effectif réduit, souhaitant alimenter ses deux équipes

-16 ans convenablement. Si leurs joueurs sont de qualités, ils ne

peuvent pour autant tenir le rythme de ce niveau de jeu sur 50 minutes.







Nous avons pris notre partie de faire courir et d'exiger de leur part

le plus de dépenses énergétiques possible pour les obliger au plus tôt

à jouer en étant "dans le rouge". Cela passe par une grande activité

défensive avec une entame de match d'intensité maximale.



L'investissement défensif est immédiatement payant et nous permet

jusqu'à 6 longeurs d'avance en 6 minutes (1-7), même les mano à mano en

contre attaque sont remportés par Guigui, un signe clair que nos

recommandations sont enregistrées. Nous conserverons cet avance sur la

mi-temps pour arriver à la pause confortable (9-14).







La seconde période met plus à mal notre dispositif défensif mais nous

trouvons le chemin des filets très souvent, ce qui nous permet de

poursuivre notre marche en avant. La relation Flo - Gabin fait en effet

mouche à chaque fois et c'est d'ailleurs un vrai plus pour l'avenir si

elle est consolidée.







Nous voilà à la fin des matchs aller, avec uniquement des victoires et

le premier poursuivant à 3 points. Nous pouvons probablement nous

autoriser aujourd'hui la fixation d'un objectif compétitif rationnel

ambitieux. L'investissement pour cela doit être total, si la formation

passe au dessus de tout dans la structure, il n'en demeure pas moins

que la culture de la gagne en fait partie intégrante...







Encore une rencontre, la première des matchs retour, avant de pouvoir

profiter des fêtes en famille... ne partons pas en vacances trop tôt...

de grâce...













Marseille

36-16 Clermont Salagou




dimanche 7 décembre 2014










Un match de nouveau contre une équipe mal classée, qui a vu nos

fondamentaux être respectés. Notre défense est des plus efficaces et

nous permet quelques errances offensives par moment. 14-7 à la

mi-temps, les jeux sont faits. Nous continuerons de faire fructifier

notre avance en seconde période, en restant appliqués et rigoureux.

C'est en procédant ainsi qu'on respecte son adversaire.







Nous enregistrons 3 points supplémentaires avant un déplacement à

Orange nécessairement plus compliqué.







Pays

Viganais 18-35 Marseille



dimanche 23 novembre 2014











Les deux extrémités du classement s'affrontaient ce week-end.







Nous nous sommes organisés pour arriver bien en avance et manger sur

place afin d'être dans d'excellentes conditions pour jouer cette

rencontre. La meilleure manière possible de prendre ce match très

sérieusement. Bien nous en a pris car nos hôtes avaient décidé de

vendre chèrement leur peau. Le Pays Viganais, limité en gabarit,

comptant même des 2001 dans l'équipe, n'est pas limitée dans l'envie et

le dépassement de soi. Il est important de rendre hommage à cet

adversaire qui vient s'essayer aux joutes Med et prépare sans doute une

saison n+1 prometteuse.







Cette équipe peut être fière d'avoir fait douter sur une période les

actuels leaders du championnat (12-17 à la pause).







Les Marseillais n'ont pas de difficulté pour marquer, c'est en défense

qu'il s'agit de resserrer les rangs. Ce sera chose faite avec 2 petits

buts encaissés en 15 minutes et 6 seulement sur l'ensemble de la

deuxième mi-temps, les Gardois ont probablement laché un peu d'énergie

dans les 25 premières minutes pour rester au contact...







Nous poursuivons notre marche en avant avec autant de journées que de

victoires, encore deux rencontres pour pouvoir faire le bilan de

mi-saison.










Marseille

23-22 Istres







dimanche 16 novembre 2014











Après une mise en garde majeure à Villeneuve, nous récidivons avec

un avertissement (heureusement ?) sans frais au terme d'une rencontre

ou les Istréens auront démontré toutes leurs valeurs, face à des

Marseillais bien ternes.







Une entame de match très poussive voit nos voisins Istréens prendre les

commandes de la rencontre (2-4 à la 5ème). Suivra une course poursuite

dans la mi-temps sans qu'aucun des deux protagonistes ne fasse vraiment

la différence. Un Thomas Cometto en très grand forme dans les rangs

adverses et une inefficacité offensive Marseillaise importante, nous

contraignent à une option défensive sans noblesse... Le choix tactique

adverse est payant et nous fait déjouer, en grande partie du fait d'une

inconstance de notre base arrière qui alterne le bien... et le beaucoup

moins bien. Nous arrivons tant bien que mal à la pause au score de

parité (12-12).







Après un 0-2 encaissé au retour du vestiaire, nous produirons un 5-0

(17-14) qui semble salvateur et laisse penser que la fin de match peut

nous sourire. Il n'en sera rien, IOPHB revient dans la rencontre et

passe même devant au score à la 45ème... Le money time tourne à notre

avantage, mais il faut être lucide, il aurait pû en être tout autrement

!







C'est un match de doutes, au managera y compris. Nous avons besoin de

certitudes : les joueurs présents sur le terrain doivent les conforter.











3 points, 8 victoires consécutives, la première place et pourtant un

sentiment bien plus que mitigé sur nos deux dernières prestations.

Remise en cause pour tous si nous voulons arriver à la mi saison en

capacité de se fixer un objectif alléchant.










Villeneuve-Vence-Carros

17-24 Marseille







dimanche 9 novembre 2014











Les vacances de la Toussaint sont venues perturber une mécanique qui

semblait bien huilée. Absence de compétition, mais pas absence

d'entraînements, bien au contraire. Pour autant, nos Marseillais ont

perdu le "rythme" et nous allons en souffrir les conséquences dès la

reprise.







Juju, Flo et Tom en moins, 3 joueurs du 7 "out", il n'en faut pas plus

normalement pour aviser les consciences du risque encouru. Pourtant, la

concentration ne semble pas au rendez-vous, ou pas suffisamment en tous

les cas. Des pertes de balle à la pelle et au moins autant de tirs

manqués nous rendent un peu timides offensivement. Fort heureusement

défensivement nous tenons bons (9-10 à la pause).







Une remobilisation est nécessaire au vestiaire avec la prise de

conscience du niveau de jeu proposé. Cela ne va pas porter ses fruits

immédiatement car nous continuerons quelques temps à être au contact

avant de distancer confortablement notre adversaire. +7 au final, mais

pas construit autour d'un +1 toutes les 5 minutes...







Attention, nous en avons parlé ensemble, la motivation doit être tout

le temps la plus forte pour nous, ce n'était pas le cas dimanche

dernier !







Marseille

25-24 Saint Raphaël



dimanche 19 octobre 2014











Le choc au sommet du début de Championnat Med a tenu toutes ses

promesses en terme de suspens, probablement un peu moins en qualité de

jeu proposé. Nous pouvons très certainement imputer cela à la fébrilité

mentale qui peut découler parfois de ce type de rencontre, fébrilité

qui se traduit par de l'imprécision et une trop grande envie de bien

faire qui empêche parfois de jouer juste, ou juste de jouer...







Jules, Thibaud et Gabin prennent leurs responsabilités en ce début de

rencontre et nous permettent de mener 4-2 mais l'arrière gauche et le

demi-centre adverses ne comptent pas faire de la figuration et

remettent immédiatement dans la partie leurs coéquipiers. Les deux

équipes se tiennent alors jusqu'à la 17ème mais un passage à vide

Marseillais avec une série de tirs manqués permet 3 longueurs d'avance

à nos invités... Toutes les erreurs à ce niveau de compétition se

payent comptant. Un temps mort et une remobilisation générale empêchent

nos adversaires de nous distancer et nous recollons pour la mi-temps

(12-12).







Le scénario de la seconde période est totalement comparable, nous

prenons les devants au retour du vestiaire pour atteindre deux

longueurs (17-15), se faire rejoindre, puis distancer de 3 buts, à la

faveur une nouvelle fois de tirs précipités et d'initiatives

individuelles malheureuses (19-22 à la 42ème).



Quelques retouches offensives mettent Julien et Lucas en confiance et

ces derniers associés à une défense de nouveau difficilement perméable

font disparaître l'écart au score chèrement acquis par les Varois

(22-22 45ème). Une exclusion temporaire et un arrêt décisif de Guigui

nous donne un +1 avec la balle dans la dernière minute. Mais St Raph

n'a pas abandonné et récupère au forceps un ballon aussitôt exploité en

montée de balle et concrêtisé par un but (24-24). Nous avons la

dernière possession et il reste peu de temps, l'engagement est vite

joué, le temps mort est dans nos mains prêt à être posé en cas de

faute, mais la solution est trouvée sur Guillaume qui ne tremble pas et

offre la victoire et ses précieux 3 points à l'équipe toute entière.







Félicitations à des Varois de grandes qualités qui nous ont permis un

match haut en suspens et donc nécessairement formateur.



Le résultat et sa manière doivent nous inspirer toute l'humilité

requise. Nous n'avons pas dominé les débats, loin s'en faut. Si nous

pouvons être fiers de ne jamais avoir rien lâché face à nos meilleurs

ennemis sur cette génération, nous devons tout autant remettre en

question nos passages à vide et le manque de discernement dans des

temps pourtant clefs.







Bravo à tous nous arrivons à la Toussaint invaincus, et c'est déjà une

grande performance. Celle-ci nous autorise à envisager un objectif des

plus attractifs, des plus mobilisateurs, des plus exigeants...










PAUC

15-33 Marseille



dimanche 12 octobre 2014











Encore un club de Division 1 sur notre route. Un mauvais souvenir

qui plus est puisque le PAUC nous avait battu lors de la première

journée de l'exercice précédent, et nous avait également dominé lors

des qualifications Med. Le tournoi a Orange avait permis de démystifier

nos adversaires et nous pouvions aborder la rencontre sereinement si

sérieux. La blessure de Lucas la veille au soir à l'arcade engendre

l'entrée en lice d'Hugo, appauvrissant une équipe Ligue déjà bien

malheureuse en blessés/absents.







Après quelques minutes d'observation, nos bleus prennent les devants,

et enregistrent plusieurs longueurs d'avance (3-7 à la 10ème), mais se

font rejoindre aussi tôt



en encaissant un 4-0. Guigui ferme la cage sur la fin de mi-temps, nous

permettant de reprendre une avance confortable avant la pause (9-14).







Changement de dispositif au retour du vestiaire, cela perturbe

grandement des Aixois qui sont à la peine pour trouver des solutions

offensives, et qui, lorsqu'ils les trouvent tombent sur un os dans le

duel tireur gardien. Heureusement car nous sommes brouillons aussi

offensivement en ce début de seconde période. 1 but seulement encaissé

en 15 minutes, nous prenons irrémédiablement les devant et ne pourrons

pas être rejoint. Le score enfle jusqu'au coup de sifflet final avec

des montées de balle de qualité et une participation de chacun à la

performance. Notons le plaisir d'avoir trouvé nos joueurs dans la

profondeur et l'efficacité de ces relations précieuses.







Nous voilà au pied du mur avant la trêve de la Toussaint, il reste sur

notre parcours des Varois invaincus et probablement revanchards. A nous

d'affirmer notre supériorité à la maison.














Marseille

25-19 Nîmes







dimanche 5 octobre 2014











Il y a des matchs qui permettent de faire prendre sens au travail

accompli, aux exigences requises, au cadre posé. La rencontre de

dimanche en fait partie. Ce niveau de compétition ne souffre pas

l'approximation... De trop nombreux échecs dans le duel tireur gardien

ne nous permettent que de tenir tête en première période, à la faveur

d'un quota d'arrêts tout autant important de notre côté. 10 buts en 25

minutes, trop peu pour faire douter de solides Nîmois. Pour autant,

beaucoup d'énergie lachée en cours de première période par nos invités,

leurs rotations sont moins nombreuses que les notres et notre

projection systématique vers l'avant, même si pas toujours récompensée,

semble fatiguer peu à peu les organismes adverses. Il est nécessaire de

se mettre au niveau défensivement mais nous tatonnons un peu à trouver

des solutions, cela reste un placebo car le mal est offensif. Nous

négocions mal la fin de première mi-temps et enregistrons un retard de

2 but à la pause (10-12), engagement vert à suivre...







Le corps arbitral durçit le ton à juste titre en seconde période et les

exclusions temporaires fleurissent. A ce jeu là, c'est Nîmes, assez dur

sur l'homme depuis le début de la rencontre, qui en fait le plus les

frais. Sans doute plus confiants désormais et mettant plus d'engagement

vers le but, nos Marseillais retrouvent le chemin des filets... Dans le

même temps, la dynamique engendrée par Jeremy au poste de 3 haut emmène

l'équipe dans son sillage, nous revenons au score et creusons un écart

salvateur (6-0 en 5 minutes). "On fire" jusqu'à la 45ème minute, nous

obtiendrons un écart de 7 buts, nos adversaires sont physiquement

éprouvés et nous récoltons le fruit du travail de la première période.

Nous n'encaisserons que 7 petits buts sur 25 minutes, face à un

adversaire de grande qualité. La responsabilisation individuelle dans

les tâches défensives, mentionnée à la mi-temps, semble avoir gagné les

consciences.







Une excellente opération comptable puisque l'entente Aix-Eguilles s'est

inclinée et laisse en tête à 12 points Saint Raphael et nous même.



Attention, gagner à domicile est une condition nécessaire à des

objectifs élevés, pas suffisante...











Marseille

30-21 Nice



dimanche 28 septembre 2014











Une entame de match ou les deux équipes se rendent but pour but, ou

échec au tir pour échec au tir... Jusqu'au quart d'heure de jeu ou les

Marseillais reprennent le dessus aux impacts alors que nos invités

continuent de buter sur notre défense ou notre GB. Nous n'encaisserons

que 2 buts dans les 10 minutes suivantes. Cela permet de mettre une

distance confortable avant la pause (14-7).







Comme souvent, inconsciemment, nous nous relachons quelque peu, et Nice

trouve la faille pour revenir à 4 longueurs en 10 minutes. Il est temps

de remettre le bleu de chauffe pour définitivement enterrer la

rencontre. Après 5 minutes encore de flottement, ce sera fait et Nice

ne pourra plus caresser l'espoir de revenir sur nous.







Nous l'emportons assez largement grâce à un final en trombe, mais cela

ne reflète pas vraiment le niveau de nos adversaires (ou le notre), en

tous les cas, cela ne reflète pas totalement la rencontre tant sur la

seconde période les Niçois nous ont bousculé. 3 points à domicile, de

bon ton pour affronter Nîmes la semaine prochaine et en savoir encore

un peu plus sur notre positionnement en terme d'objectifs.











Montpellier

23-25 Marseille



dimanche 21 septembre 2014































Les saisons se suivent... et se ressemblent ? Quel immense plaisir de

livrer bataille dans un gymnase aussi mythique ! Nos joueurs doivent

apprécier à sa juste valeur le privilège qu'ils ont de participer à ce

niveau de compétition et de pouvoir y représenter la deuxième Ville de

France..







Ce dimanche à Bougnol, il n'y avait pas l'ogre handballistique

Montpellierain contre le petit poucet Marseillais, il y avait bien la

métropole qui se déplace en Province. Cela peut sembler condescendant,

mais ceux qui oeuvrent ou ont oeuvré pour le handball à Marseille

savent qu'il n'en est rien. C'est simplement l'expression d'un bonheur

enivrant, celui qui justifie les efforts, qui malgrè les malgrès voit

une structure avancée et être récompensée.







La première période voit un départ en trombe de nos minots avec

notamment Thibaud et Jules intraitables, le MHB n'est pas en reste et

produit un jeu des plus interressant. Nous nous observons mutuellement

et nous rendons but pour but. La mi-temps nous voit retourner au

vestiaire sur un score de parité (12-12), tout est à refaire. Match nul

à la mi-temps, la pression est toutefois sur les épaules de nos

adversaires. Nous n'avons rien à perdre, tout à gagner bien au

contraire. Changement de dispositif défensif, histoire de mettre en

déroute potentiellement une bonne partie du speach adverse et nous

retournons pour 25 âpres minutes sous l'oeil attentif de la banderole

de Sir Canayer.







Le début de seconde est encore un peu timide, Juju est à la manoeuvre

pour contrer le choix tactique adverse et nous continuons d'être au

contact de notre adversaire, personne ne prenant réellement les

commandes de la rencontre. Guigui va nous permettre de réaliser cela en

fermant la cage définitivement. Au diapason, tous les joueurs vont être

en réussite à l'image de Thomas ou Guillaume qui ne trembleront pas

dans le money time.











Nous nous permettrons l'audace de placer une "spéciale Canayer" avec un

temps-mort pout le plaisir à 15s de la fin. La Chantilly en quelque

sorte.







Félicitations à tous pour la prestation et notamment à Florian et Gabin

qui ont assuré une prestation défensive très encourageante pour la

suite.























Marseille

29-15 HB3M



dimanche 14 septembre 2014















Nous voilà de nouveau dans ce championnat Med. Nous avons la chance

cette fois-ci de recevoir pour la première journée, permettant ainsi un

sas probablement salutaire. Nous affrontons un nouvel entrant qui nous

aura posé problème sur une période.







En effet, nous ne parvenons pas véritablement à nous imposer durant les

25 premières minutes, nous dominons globalement la rencontre, mais sans

jamais vraiment parvenir à "tuer le match". Nous encaissons assez peu

de but, mais sommes également en souffrance dans ce registre avec trop

peu d'efficacité au tir. Comme souvent dans ce cas, les tentatives se

succèdent avec précipitation et nous avons besoin de réguler cela. Nous

obtiendrons quelques longueurs d'avance mais ces dernières fondront

avant le retour au vestiaire (12-10).







L'entame de seconde période est encore un peu molle, mais le diesel

commence



à chauffer et le rapport de force tourne rapidement à l'avantage de nos

bleus. Plus précis, plus en réussite, et s'appuyant sur une défense

encore moins permissive, les Marseillais vont prendre le large

irrémédiablement. Une première à domicile réussie donc, même s'il aura

fallut attendre 30 minutes avant de voir le réel potentiel collectif de

ce groupe.







La semaine prochaine il faudra 50 minutes de cette qualité pour aller

s'emparer des 3 points à Montpellier...







Qualifications

Med



dimanche 15 juin 2014











Après la première phase disputée 15 jours plus tôt, nous savions que ce

serait difficile. Nous nous en étions plutôt bien sortis pourtant sur

ce 1er tour Comité en l'emportant sur chaque adversaire et en se

qualifiant dès le matin.







2 poules de 4, Orange, Aix, Martigues, Gap et Istres, Aubagne,

Cavaillon, Marseille... sacré programme. Le tirage au sort nous désigne

pour jouer Cavaillon, enchaîner Istres et enfin Aubagne en fin de

matinée. Nous dominons Cavaillon, sans être collectivement

intéressants, les individualités sont suffisantes pour ne pas se faire

peur. L'enchaînement avec la rencontre d'Istres va nous être fatal.

Nous ne parvenons pas à prendre le dessus, et de vieux démons

psychologiques font leur retour. De nombreux joueurs "absents" ou

inefficaces, quelques hésitations probablement au managera et nous

voilà perdant. Après remobilisation nous l'emportons sur Aubagne pour

affronter l'après-midi dans la peau du second.







Une après-midi qui nous voit entamer par notre meilleur ennemi le PAUC,

défait par deux fois dans la matinée, ce dernier n'a d'autre option que

de gagner ses deux matchs. Nous sommes une nouvelle fois bien en

dessous de nos capacités et sombrons collectivement sans parvenir à

sortir vraiment la tête de l'eau.







Au pied du mur pour la dernière rencontre, Martigues qui a tout gagné

avant nous, passera en Med si nous ne l'emportons pas d'au moins 3

buts... Le challenge est posé, l'équipe remotivée, convaincre que c'est

à leur porté, à notre porté. Le match voit les Marseillais avoir de

nouveau une âme, personne ne se cache et cette sérénité offensive

engendre moins de pression sur une défense qui n'est pour le moment pas

encore imperméable, permettant à Guigui de reprendre confiance et de

monter un mur ! Nous remplissons le défi en nous imposant +6 face à une

très belle équipe Martégale il faut le dire. Un immense soulagement

bien sur au terme d'une journée à 10000 volts. Nous nous sommes sortis

de l'enfer des qualifs !







Une pensée particulière pour les joueurs qui ont eu peu de temps de jeu

sur la journée, difficile quand on est un compétiteur d'accepter des

choix lorsqu'ils nous desservent individuellement... plus facile à

digérer si l'on considère que ça reste une vision de l'intérêt général

qui les a guidés.







Nous voilà en Med pour la saison 2014-2015, nous remettons notre titre

en jeu... bravo à tous, et merci de votre confiance.

Date de création : 05/05/2015 : 16:21
Catégorie : - 16ans_1
Page lue 1067 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
26 Abonnés