Vous êtes ici :   Accueil » Les Rencontres
Planning

agenda.jpg

Massilli'Hand
Partenaires

wiko.png

CEPAC

MSP_2015.png

artinian.png

Fleuriste Marseille

CD_13.jpg

oxyd_powered_by_ecritel2.jpg

DDJS.jpg

axa_new.jpg

Hummel_Haribo.png

LogoMarseille.gif

ebs.jpg

RegionPACA.jpg

 ↑  
Visiteurs uniques

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://csmphand.com/data/fr-articles.xml

Pré Nationale Saison 2017-2018

Entraineur : Pierre SARFATY

   

Bilan de la saison 2017 – 2018 Pré-Nationale du CS Marseille Provence

Premier point importantissime, tout ce qui suit n’engage que moi. Ce n’est que mon avis. Je pense être bien placé puisque j’ai assisté aux 22 matchs.

Commençons par quelques chiffres:

11 victoires, 1 match nul, 10 défaites. Classement final 7°.

Maximum de buts marqués :            36 à domicile face à Bouc.

Minimum du but marqués :               17 à domicile face à Cavaillon.

Maximum du buts encaissés :          47 à Cavaillon.

Minimum du buts encaissés :           22 à domicile face à Bouc et face à Allauch.

4 gardiens et 32 joueurs de champs utilisés, soit 36 noms différents.

Les 3 joueurs les plus utilisés sont Baptiste PERNIN, Vincent GALASSO et Virgile PINQUET.

Les autres joueurs brûlés cette saison au sens de l’article 95-2 des RG FFHB que j’invite tout le monde à lire : Florian POYER, Titouan BROUTIN, Thomas VAXES, Dimitri GOUDU, Florian AGRESTI, Tom SIMON-N’GUYEN et Killian GUIBERT.

Meilleur buteur : Baptiste PERNIN ; plus petit nombre du but marqué (1) : Thomas WEBER.

Meilleur ratio au 7 mètres : Paul DE RIGGI avec 11 sur 11. L’équipe est à 63 sur 99.

Ce que je n’ai pas aimé :

Le glos flop  :

Le premier match gagné sur le terrain à Fos sur Mer 29 à 27 est perdu sur tapis vert. Sur une erreur administrative : joueur non qualifié à la date de la rencontre. Rageant, flippant. Ça a failli gâcher le début de saison. Mais quand un club ne respecte pas les règlements il doit être sanctionné.

Les déplacements lointains :

Nous avons eu 3 déplacements dans le Vaucluse. Nous sommes partis 2 fois à 10 joueurs et une fois à 9 joueurs. Cela pour autant de défaites. La saison prochaine il faudra en plus aller à Gap.
Bref le tourisme ne rapporte rien.

Les matchs face à Cavaillon :

L’équipe ne perd que deux match de plus de 10 buts, les 2 face à Cavaillon. Avec comme dit plus haut le plus gros total de buts encaissé chez eux et le plus petit nombre de buts marqués dans un match lors de leur réception. Vous avez dit « bête noire ».

La réception d’Orange :

Le 21 octobre, l’équipe d’Orange est pénalisée par un mariage et c’est une équipe largement remaniée qui se présente face à nous. Soyons clair, ils viennent sans ambition pour ne pas faire forfait. A part que de notre coté, les défections sont nombreuses et il faut beaucoup composer pour démarrer à 8 joueurs et attendre les arrivés de 2 renforts pendant le match. A l’expérience Orange arrache la victoire.

Les derniers matchs de la saison :

Nous avons eu la chance d’être maintenu rapidement. Au bout de 14 journées c’était fait avec 9 victoires et 5 défaites. Depuis ce moment là, pour les 8 derniers matchs de la saison nous n’avons été 12 joueurs qu’une seule fois. Nous avons fini en roue libre avec 2 victoires, 1 nul et 5 défaites, un vrai parcours de looser !

J’insiste car nous avons fini pour les 4 derniers matchs avec 9 joueurs sur les feuilles de match et même seulement 7 pour la dernière journée.

Il était temps que cela s’arrête. Par comparaison en 2016-2017 nous avons disputé 20 matchs avec 12 joueurs et 2 matchs avec 11 joueurs. Quelle différence !

Ce que j’ai adoré :

Le match à Saint Martin de Crau :

Déplacement difficile au coup d’envoi. Coach absent, gardien titulaire absent, Alexis capitaine du début de saison blessé et pas d’Issamou non plus. Thomas W. nous rejoint pour la première fois de la saison. Saint Martin est alors 2° du classement. Bref nous ne faisons pas trop les malins en arrivant.

Et là, les gars si vous ne savez pas ce que c’est qu’un match sérieux, il va falloir se repasser la vidéo en boucle. Notre match est serein et appliqué et la victoire n’est pas volée du tout. Elle vient juste récompenser un excellent match et un excellent coaching. On a mangé à 1 heure du matin au Burger King de la valentine et on s’est couché à plus de 2 heures du matin. Putain mais quel pied !

La réception d’Aubagne :

D’abord il y a la présence de Roland Bonnaud et de Thibaud Profiro sur le banc. Il n’y a pas si souvent du monde pour seconder Patrick Sabatier. Hasard ou envie de se rappeler les nombreux bons souvenirs à Bois Luzy ?
C’est le match qui suit Saint Martin et nous sommes euphoriques. Comme la N2 ne joue pas, Fred peut faire descendre des joueurs en manque de temps de jeu et de repères.

On est derrière tout le match et Aubagne nous fait souffrir.
Deux instantanés du tableau d’affichage.

            51:00   23 – 26                       60:00   27 - 26

Cette équipe, notre équipe est arrivée à empêcher Aubagne de marquer pendant 9 minutes pour gagner d’un but à la fin. C’est juste jouissif !

La réception du CAUZ :

Match à la reprise après les vacances d’hiver et l’assurance de notre maintient. Killian est blessé, Florian est parti voir ailleurs. Jules est présent et Kevin est de passage.

Objectif : les faire suer le plus longtemps possible. Objectif largement atteint face à une équipe du CAUZ pas forcement très inspirée ce soir là. Et sans un arrêt de leur gardien à la dernière seconde c’était une victoire pour nous. Un bon match et de bonnes choses vues ce soir là. Plus la satisfaction  d’avoir fait déjouer la meilleure équipe de ce championnat.

Les buts de notre gardien :

Florian Poyer a marqué 2 buts dans ce championnat : à Bouc Bel Air et à Allauch.

La volonté et la réussite provoquée :

3 victoires arrachées d’un but, 1 match nul et aucune défaite de moins de 3 buts. Le money-time a plutôt tourné en notre faveur. Mais je crois plutôt que nous avons su faire ce qu’il fallait.

Voilà, rendez vous la saison prochaine.
Frédéric Galasso

   

Samedi 12 mai 2018

Marseille Provence 32 - Eyguières 38


Le dernier match de la saison à domicile, histoire de bien finir.
Mais Eyguières joue un peu sa survie car les descentes en championnat PN dépendent des descentes de la N3.
Gap est déjà condamné, mais le SMUC et Avignon ne sont pas maintenus à cette heure, pouvant porter le total à 4 descentes ! Nos adversaires du soir jouent un peu leur vie.

Pourtant ils sont comme nous : 9 joueurs en tout et 1 seul gardien.

Le début de match est équilibré. Mais dès la 8° minute sur une mauvaise réception, Killian se tord la cheville. Grosse entorse, urgences et fin de saison ! On perd notre meilleur joueur et une de nos deux rotations. Nous résistons et faisons illusion jusqu'à la 20° minute. Eyguières passe alors devant, nous ne les reverrons plus.

L'écart se creuse alors petit à petit. Mais lorsque Baptiste se fait mal à l'épaule en début de 2° mi-temps, c'est en fini des espoirs Marseillais. Plus de rotations possibles. Titouan connait un gros d'air : zéro arrêt entre la 32° et la 56°.

Au final l’addition est lourde : moins 6 et 38 buts d'encaissés. C'est le match où nous avons encaissé le plus de buts à domicile cette saison. Et le deuxième plus mauvais total de la saison, après la déroute de Cavaillon (47). Bref nous n'avons pas été au niveau en défense.

Nos visiteurs du soir sont ravis, ils finirons au pire 9°. Ils deviennent dès lors supporters du SMUC et d'Avignon.

Bilan de notre saison à domicile : 7 victoires, 1 nul et 3 défaites. Sur le classement des matchs à domicile, nous sommes 6°. Bref, nous sommes à notre place.

Samedi 5 mai 2018

Allauch 25 - Marseille Provence 32

Le plus court déplacement de la saison chez nos voisin d'Allauch. C'est un match sans enjeu, nous sommes déjà maintenus et Allauch est sûr de descendre. La rencontre est délocalisée au gymnase Tomasi à la dernière minute. Arrivée tardive de l'équipe recevante et des arbitres. Même pour la table de marque nous avons attendu mais elle n'est jamais arrivée. Nous avons donc joué sans affichage du temps ni du score.

Merci aux -18 pour leur apport numérique pour pouvoir jouer ce match à neuf.

Notre entame est catastrophique : 3-0 encaissé, suivi d'un 6-0 en notre faveur. Dès lors nous resterons toujours devant malgré une prestation XXL du gardien adverse avec 25 arrêts. L'écart se fait petit à petit sans que nous soyons en danger.

Un match de fin de saison, sans enjeu et sans enthousiasme. Une victoire de plus pour finir cette longue saison.

Dimanche 15 avril

Marseille Provence - Cavaillon

Je ne sais pas par où commencer ce compte rendu pour parler du désastre du match face à Cavaillon.
Neuf joueurs présents dont 2 gardiens. Des défections à la pelle, des blessures et des absences.
Cette fin de saison prend des allures de calvaire lorsqu'il s'agit de bâtir une équipe pour aller disputer un match de championnat de PN. Heureusement que le plus dur est fait et que nous sommes maintenus.

Il y avait une série de 5 matchs entre les vacances d'hiver et celle de printemps. Joies de la programmation nous avions à affronter les 5 équipes classées devant nous. Nous avons toujours eu 2 gardiens. 10 joueurs de champs 1 seule fois contre saint Martin avec une victoire à la clé. 8 joueurs face au Cauz et à Aubagne pour un nul miraculeux et une défaite. 7 joueurs de champ à Orange et face à Cavaillon pour 2 raclées magistrales.

Nos deux seules défaites de plus de 10 buts de la saison furent contre Cavaillon : 14 buts à l'aller face à 10 joueurs et 12 buts au retour face à 9 joueurs.

S'engager dans un sport collectif est compliqué et demande des efforts et des sacrifices. Oui il faut se taper parfois 3 heures de voiture pour un match de championnat. Oui il faut jouer le dimanche après-midi à un horaire de sieste. Oui il faut se mobiliser pour jouer avec ses potes. Le niveau d'exigence est élevé ; trop pour certains !
Un dernier exemple seuls 3 joueurs ont participé aux 5 dernières rencontres : Florian, Baptiste et Dimitri.
Difficile d'avoir de la continuité dans ces conditions.

Fred

Samedi 7 avril

Aubagne 33-28 Marseille Provence

L’infirmerie ne désemplie pas. Et une nouvelle fois c'est une équipe allégée qui se déplace à Aubagne.

Le match démarre mais pas les jeunes Marseillais. Pierre est obligé de prendre son temps mort au bout de 5'45. Le score est alors de 5-0. Il faut réagir.
La version simple est : 5 buts d'écart au bout de 6 minutes ; 5 buts d'écart à la mi-temps et 5 buts d'écart à la fin du match. Nous avons fait jeu égal avec Aubagne pendant 55 minutes et nous avons traîné ce boulet du début à la fin.

La réalité n'est sans doute pas aussi simple. Nous avons vu de belles choses : de belles défenses, des montées de balle efficaces. Et nous avons vu des faiblesses : le pivot adverse oublié, une défense apathique, des tirs forcés, des fautes de main. A noter quand même qu'a force d'abnégation et de volonté nous avons pris l'avantage un court instant pendant ce match : 23 - 22 en notre faveur à la 44° minute. Mais nous avons trop puisé pour en arriver là et combler le fameux écart initial.

Mais nous avons joué face à une grosse équipe qui ne joue pas les premiers rôles pour rien. Nous n'avons pas à rougir de notre défaite : 3 joueurs nés en 2000 ; 2 en 1999 et 2 en 1998, notre équipe est jeune et apprend. Si l'adage "on apprend de ses défaites" est vrai alors nous avons été studieux à Aubagne.

Fred Galasso

Samedi 31 mars 2018

Marseille Provence 29-25 St Martin de Crau

    

Et encore une équipe fortement remaniée pour aborder ce match. Seulement 6 joueurs ont participé à la rencontre face à Orange. Les 18 France ne jouant pas nous en profitons pour faire monter 3 jeunes.

Le coach habituel est retenu pour raisons professionnelles, c'est Fred le coach de la N2 qui s'y colle.

Le 0-2 du départ est vite oublié et la vitesse de la jeunesse met à mal nos adversaires du soir. Un premier écart se fait rapidement et permet au coach de faire toutes les rotations nécessaires.

La mi temps est atteinte sur le score de 19 - 14.

La reprise est plus difficile et saint Martin revient à deux longueurs. Mais nos jeunes Marseillais sont solides. Le deuxième mi-temps est hachée et les erreurs sont nombreuses des 2 côtés. Nous perdons la 2° période d'un but 10-11.

Au final une belle victoire face a une équipe classée 2° avant cette journée.

Pour l'instant le bilan à domicile est flatteur : 7 victoires, 1 nul et 1 seule défaite. Il nous reste 2 matchs à domicile pour bien finir la saison.

Je concède que la lisibilité de cette équipe de PN est difficile pour nos adversaires. Mais en tant que 2° équipe  sénior avec la une en Nationale 2 et nos jeunes en moins de 18 France, nous avons la possibilité de beaucoup faire tourner certains week-end. Des fois ça passe comme ce soir et des fois ça ne passe pas : Remember Orange, Cavaillon, Carpentras...

Fred Galasso

Samedi 24 mars 2018

Orange 33-27 Marseille Provence

 

Quand viendra l'heure des bilans en fin de saison, un des flops sera "le tourisme dans la Vaucluse ne rapporte pas de points". 3 déplacements et 3 défaites. Les 3 fois nous étions 10 joueurs au plus.
Dans ces conditions il est difficile d'espérer mieux.

Et la défaite subie samedi soir à Orange était des plus logique face une équipe complète et sûre de sa force. Nous avons lutté avec nos armes mais sans pouvoir véritablement rivaliser. Le coach adverse a bien fait tourner et n'a pas chercher à nous enfoncer de 15 ou 20 buts car cela ne changeait rien.

Pour les bilans il faudra aussi se rappeler que nous avons pris 0 point face à Orange.
A l'aller leur équipe B avait battu notre équipe C à domicile. Et nous n'avons pas su proposer mieux au retour. Une saison c'est long et ça passe par des hauts et des bas. Ce coup là c'était bas.

Fred Galasso

Samedi 17 mars 2018

Marseille Provence 28-28 CAUZ

Et bien voilà, le panneau affiche 29min45 et 28 - 28 au tableau d'affichage.
C'est le moment de vérité, le temps mort est posé par le CAUZ ils ont le ballon.
Le sort de la rencontre va se décider maintenant. La chèvre de M. Seguin après avoir lutté toute la nuit se laisse dévorer aux premières lueurs du jour. Mais il se trouve qu'à Marseille Provence Handball, nous ne sommes pas des chèvres et plutôt que de se laisser dévorer tout cru par l'ogre CAUZ, Jules chipe la ballon et s'en va placer un contre. Il faudra un 17° arrêt de Julien pour sauver la soirée de nos adversaires. Le point du match nul est pour lui. L'avenir dira le poids ce point dans la course au titre.

Sentiments mitigés : le résultat est fantastique certes, mais on est devant tout le match et on tire les derniers.
Il y a bien sur la fierté d'avoir tenu tête au leader mais l'amertume du goût d'inachevé de cette victoire qui nous file entre les doigts.

Pour arriver là, il a fallu patienter un mois sans handball. Mois qui avec le départ de Florian vers sud action, nous place dans la situation d'avoir 3 titulaires de début de saison qui ne joueront plus un match. Pour les deux "meilleurs" cela pèse 9 matchs disputés en PN chacun pour 105 buts marqués au total. Presque 6 buts chacun par match de moyenne.

Quelques indisponibilités et la surprise Kevin qui peut jouer avec nous pour la première fois, nous voilà à 10 pour recevoir le premier de la poule.

Les objectifs sont simples : éviter de prendre une raclée et jouer vite pour les mettre dans le rouge physiquement.

Notons que sur 10 joueurs il y en a 2 de 1999, 4 de 1998, 3 de 1995 et notre doyen de 1993. Il s'agit de Florian notre gardien auteur d'un match de haute volée samedi soir. Bravo à lui. De notre coté du terrain tous les joueurs ont moins de 25 ans.

Que rajouter.
- Que des émissaires d'Aubagne sont venus superviser les arbitres par vidéo. Le hasard faisant que ce sera la même paire qui officiera lors d'Aubagne - Marseille Provence. Je ne vois pas d'autres raisons à leur présence.
- Que le match des -18 CdF du CAUZ était fort mal placé (le lendemain 16h00 à domicile). Il a obligé les dirigeants à nous quitter tôt et à décliner le pot de l'amitié. Question de qualité de sommeil ?

Après à Marseille on ne se prend pas pour d'autre. Nous formons des handballeurs, nous les faisons jouer au niveau qui doit être le leur et nous respectons tout le monde. C'est à dire que l'on joue pour gagner avec nos armes, nos valeurs et dans le respect des règlements.
Je le sais mieux que quiconque : 3 points perdus par ma faute en début de saison. Avec ces 3 points nous serions à 3 points du podium de la PN avec une vraie équipe réserve.

Les enfants, je suis fier de vous et de ce que vous faites.

Fred Galasso

  

Samedi 17 février 2018

Cs Marseille Provence - Simiane 36 - 22 

Les trêves des championnats de France N2 et moins de 18 nous offrent la possibilité de renforcer notre jeune collectif de Prénational ... par des joueurs tout aussi jeune voir plus jeune. Aussi, le groupe de samedi ressemblait plus à celui d’une N3 au regard des qualités présentes à chaque poste.

De bon augure pour la réception de la lanterne rouge de la poule : Simiane, avec pour objectif principal de vaincre et d’assurer d’ores et déjà le maintien du niveau PN.

Dès l’entame la bonne défense suppléée par la force tranquille de Flo dans ses buts, nous autorise à penser que la soirée sera bonne.

Les rotations apportent le bol d’air nécessaire à un collectif appliqué. 

17 - 10 à la pause, ne rien changer dans le sérieux et continuer à mettre du rythme. Quelques engagements rapides et supériorité numériques nous permettent de creuser un peu plus l’écart. On file vers une victoire tranquille menée sereinement par un groupe dont la moyenne d’âge ne dépasse pas 22 ans. De qui voir venir et viser plus haut.

Bravo

Fred Perin

Samedi 10 février 2018

Carpentras 31 Marseille Provence 26

Le seule et vraie raison raison de la défaite de ce match est l'envie.
Nos adversaires avaient plus d'envie, de motivation et de volonté que les nôtres pour remporter ce match. Cela ne suffit pas toujours mais c'est un ingrédient très souvent nécessaire.

Les autres explications sont les suivantes : 1h30 de route avec des embouteillages, des joueurs absents, blessés, non qualifiés (cela arrive en février quand le titre de séjour a expiré). Bref, nous voilà encore à 10 joueurs, dont 2 gardiens pour aller faire du tourisme dans le Vaucluse. A quelques semaines de se rendre à Orange, il faudra s'en souvenir.

Si on en croit la feuille de match, et je pense qu'elle a été remplie correctement :

  • Pour Carpentras : 31 buts ; 10 arrêts subis et 8 tirs non cadrés.
    • Total 49 tirs
  • Pour Marseille : 26 buts ; 20 arrêts subis et 11 tirs non cadrés.
    • Total 57 tirs

Donc il conviendra de saluer la performance de Mohamed dans les buts de Carpentras.
Et pour Marseille il faut saluer Thomas qui a été le seul à tirer son épingle du jeu d'autant plus que c'est sa première année chez les seniors.

Match à ranger dans la catégorie des prestations ratées.

Samedi 3 février 2018

Marseille Provence - Fos sur Mer


La phase retour du championnat démarre en février par la réception de Fos sur Mer.

Ca ressemble beaucoup au match de la semaine dernière. Nous sommes un peu au dessus de nos adversaires, mais l'écart à du mal à se faire.
Pertes de balle évitables, mauvais choix au tirs. L'écart ne se fait pas vraiment malgré quelques occasions. Nous rentrons au vestiaire avec 2 buts d'avance : 16-14. La semaine dernière c'était 16-16.

On essaye de prendre le large en début de seconde mi-temps. Jusqu'à l’événement malheureux de la 40° minute. Le tir de Jules est pleine lucarne : tellement pleine que le ballon tape l'intérieur du poteau et il vient heurter de plein fouet le gardien adverse en pleine tête.
Nous souhaitons un bon rétablissement à TOM !

Le seul gardien adversaire KO, qui ne pourra tenir sa place que quelques minutes après le choc, la partie devient plus facile. L'issue ne fait plus de doute. Le score est un peu flatteur : +9 au final.

Encore un match sérieux et une 3° victoire d'affilée en 2018.

Samedi 27 janvier 2018

Marseille Provence 32-26 Port de Bouc

Premier match à domicile en 2018 pour la PN, pour une fois en lever de rideau de la Nationale, ce qui n'arrive pas si souvent.

Ce fut un match sérieux de la part des jeunes Marseillais. On prend les devants, un fait un petit écart, mais bon on n'enfonce pas le clou et on laisse revenir nos adversaires. Une fois, deux fois. Et la mi-temps rien n'est joué.

Mais les rotations de nos adversaires sont moins efficaces. Aussi l'écart se creuse inexorablement au fil des minutes.
Plus 6 au final. De bon, du moins bon mais un groupe soudé heureux de finir la phase aller de ce championnat avec 7 victoires au compteur.

Encore 3 match et ce sera la trêve des vacances scolaires et l'occasion de faire un bilan à mi saison.
Ensuite dès mars, ce sera un nouveau marathon de 5 matchs en 5 week-end.

Fred

Dimanche 21 janvier 2018

Eyguieres 30-31 Marseille Provence

Le match de reprise après les fêtes de fin d'année est fixée un dimanche à 17h00. Un déplacement à Eyguières, équipe classée derrière nous qui s'apparente à un match piège.

Les absences de nos arrières sur blessures et le creux du calendrier en Nationale font que la base arrière est invitée pour ce match de reprise en PN. Le début de match est excellent coté Marseillais. Un premier écart est fait à la 12° minute : 3 - 8 au tableau d'affichage.
Forcement à ce moment là, consciemment ou pas on se dit que l'après midi ne devrait pas être si terrible que ça.
Malgré les rotations l'écart reste à 4 buts. 18° 6 - 10 puis 22° 08 -12 puis 28° 11 - 15.
Finalement on tourne à 13 - 16 à la mi-temps.

A la reprise ça tourne bizarrement, on reste nos tirs, nos adversaires trouvent des solutions avec le pivot et les ailiers. Pierre est obligé de prendre un temps mort à la 38° pour recadrer tout ça. Le score est de 19 - 19.

Un mot sur la 44° minute quand même. Marseille à la balle en main sur le flan gauche de l'attaque. Un marseillais à la balle en main dos au but. Il est ceinturé par un adversaire, ils s'embronchent mutuellement et trébuchent tous les deux en zone. Mais le joueur Marseillais, soit dans une tentative désespérée soit par maladresse, lâche le ballon. L'arrière gauche Marseillais qui arrive essaye de récupérer le ballon mais la position des deux joueurs par terre l’empêche de se saisir du ballon. Rendre le ballon aux Marseillais compte tenu du ceinturage qui provoque la chute involontaire et maladroite (sans aucun mauvais esprit, c'était plutôt du Benny Hill pour les plus anciens) des 2 joueurs alors que le Marseillais avait la balle en main semblait être la décision qui s'imposait.
Les "jouez, jouez" des joueurs adverses en témoignent aussi. Et donc quand Fabien signifie son incompréhension, gentiment à l'arbitre et que Pierre demande des explications à ce même arbitre les réponses sont 2° jaune pour Fabien et donc 2 minutes. Puis jaune et 2 minutes pour Pierre. Ou, comment avec le ballon en main se retrouver à le perdre et à devoir jouer à 4 pendant 2 minutes.On se sort plutôt bien de ce fait de match. Le solidité de notre base arrière fait la différence. (Bravo Karim quel match !) On repasse à +2 et même +3 un court instant. Mais on joue à se faire peur jusqu'à la fin pour au final ne l'emporter que d'un but.

Ce groupe fonctionne sur courant alternatif :

  • Après une prestation XXL à Saint Martin (alors 3°),
  • on fait tomber Aubagne (alors 2°) à domicile.
  • Puis sans manquer de respect à Allauch et Eyguières, on se fait peur, très peur face au 10° et au 11° de notre championnat.

Méfiance nous allons recevoir bientôt le dernier.

Bon l'essentiel dans ce genre de match restent les 3 points car il faut souligner que nos 3 dernières victoires se font sur le plus petit des écarts et qu'entre temps nous avons pris une déculottée à Cavaillon.

Fred

  

Samedi 9 décembre 2017

Allauch - Marseille Provence

Les vacances vont être les bienvenues. C'est le sentiment qui prédomine à la fin de match face à Allauch.

Entame catastrophique de notre part, pareil que la semaine dernière à Cavaillon. Mais on parvient on ne sait pas trop comment à ne pas sombrer. C'est presque un miracle d'être à -3 à la mi-temps.

Et puis enfin une bonne période après avoir été mené 12-16. Entendu par les joueurs d'Allauch à cet instant là : "allez les gars faut pas lâcher c'est pas encore gagné"

Lorsque à la 42° nous revenons à un but (16-17) l'écart au score se fige aux valeurs +1 ; 0 ; -1. Ce sont donc 18 minutes de money time qui se disputent sur un faux rythme.

Mention spéciale à Titouan qui en 30 minutes fait 7 arrêts pour 8 buts encaissés. Joli ratio !

Au final, nous gagnons sans la manière, sans convaincre, sans nous rassurer sinon comptablement. Mais l'essentiel ce samedi c'était les trois points.


Place aux fêtes de fin d'année et rendez-vous en janvier pour finir les matchs aller de ce championnat de PN.

Fred

Samedi 2 décembre 2017

Cavaillon - Marseille Provence

  

Samedi soir, au moment de partir pour Cavaillon, blessures et défections, nous voilà à 10 dont 9 joueurs nés en 1996 ou avant. Ajoutons une météo glaciale, bref tout pour une promenade de plaisir. Au final, du plaisir pas trop et une belle promenade de santé, mais pour nos adversaires.

Que dire vu l'ampleur du score. Que les spectateurs ont vu 80 buts !
Que les deux équipes ont joué vite, ont enchaîné les situations et qu'il y a eu peu de temps faibles. On peut ajouter que Cavaillon possède une très belle équipe.

Après avoir vanté les mérites de la stricte pour notre victoire il y a 15 jours, je change d'avis sur le sujet et je pense que le coach adverse aurait pu s'en passer compte tenu de l'écart (à la 23° minutes déjà 10 buts) et travailler sur d'autres dispositifs de défense.
Empêcher un gamin de jouer alors que le résultat n'a jamais fait aucun doute, quel intérêt ?

Plus qu'un match avant la trêve des confiseurs et 3 matchs pour atteindre la mi-saison.

Notre rôle d'équipe réserve impose de donner priorité à notre équipe une.
Ainsi lorsque nous ne disposions que de 8 joueurs de champ nous avons toujours perdu : Orange - Cavaillon.
Avec 9 joueurs c'est équilibré : défaite au Cauz et victoire à saint Martin.
Enfin à 10 joueurs c'est carton plein : victoires face à Carpentras, Bouc, Aubagne et Fos
(perdu, mais administrativement).

Et donc, démonstration est faite qu'une équipe avec plus de possibilités de rotations est plus efficace.

Messieurs les joueurs soignez vos bobos et revenez nous plus nombreux et plus forts.

  Samedi 18 novembre 2017

Marseille Provence - Aubagne


Un petit retour sur le match à Saint Martin de crau. Le résumé fait par Arnaud Chasset sur la page facebook du club résume bien la rencontre. Toutefois je souhaite souligner la manière dont Arnaud a su tirer le maximum de ce groupe, de chacun des joueurs pour les conduire à la victoire. Belle performance de l'équipe et belle performance du coach.

Pour la réception d'Aubagne, hasard des calendriers, les équipes Nationales font relâche. Notre équipe de PN étant l'équipe de réserve de la N2, elle accueille lorsque c'est nécessaire les joueurs en manque de temps de jeu. Simon, Dimitri et Driss nous rejoignent ainsi pour la première fois cette saison.

Avec 8 joueurs de -21 ans sur la feuille de match, les Marseillais vont avoir fort à faire face à l'expérience de nos adversaires...

Après les retrouvailles entre anciens des deux cotés, les choses sérieuses commencent.

Le premier écart (4-7) est fait par Aubagne. Pierre est alors obligé de poser un temps mort. 8 minutes sans marquer il faut stopper l'hémorragie. Quelques rotations et changements de dispositifs, nous voilà repartis. Un 4-0 plus tard et le coach Aubagnais pose un temps mort à son tour. A 9 minutes de la mi-temps le score est de 9 à 9.

Et là, à ce moment, les événements s'enchaînent entre notre défaveur. Un deuxième carton jaune, un pied qui traîne, un tir dans la tête du gardien sur 7m qui donne rouge, un tirage de maillot sur contre attaque. Et ce sont 4 infériorités numériques qu'il va falloir gérer. Ajoutons deux décisions arbitrales sans doute litigieuses en notre défaveur. Et voilà Aubagne qui n'en demandait pas tant qui prend les commandes à la pause (11-14).

Remobilisation des troupes avant la reprise. A l'envie, à l’énergie, on revient et on recolle à 17-17. Et patatras en 3 minutes nous revoilà à -3. On s'accroche on rend coup pour coup. On s'approche de la mi-temps de ce 2° acte, le panneau affiche 18-22. Et deux éclairs plus tard le coach Aubagnais pose son T2. Nouvelles rotations, nouveaux ajustements des dispositifs et voilà que nous recollons encore à 22-22.

Mais bis répétita, 2 échecs au tirs et nous voilà à 3 buts (23-26) à 9 minutes de la fin. Si en première période c'est nous qui avons mal fini, c'est au tour d'Aubagne de véritablement buter sur le money-time : zéro but lors des 9 dernières minutes.  Marseille passe devant et ne lâche pas. La prise en stricte de leur demi-centre et la défense de fer de Simon en 3 bas leur a posé un vrai problème d'efficacité. Joli coup de poker tenté et réussi par notre coach.

Sur le fil du rasoir, face à une équipe talentueuse et valeureuse, nous remportons un succès étriqué mais qui bonifie les points pris à saint Martin.

Face au TOP 5 au soir de la 7 journée, nous avons perdu 2 fois et gagné 2 fois. Il reste maintenant à défier le dernier pensionnaire de ce TOP 5 : Cavaillon. Ca tombe bien nous nous y rendons dans 2 semaines. J'avais dit au soir du 21 octobre que nous verrons plus clair après les matchs de Saint Martin, Aubagne et Cavaillon. Saint Martin et Aubagne c'est fait. Rendez vous à Cavaillon dans 2 semaines.


Fred Galasso

  Samedi 21 octobre 2017

Marseille Provence 29-32 Orange

 

Dernier match avant une trêve de 2 week-end qui va être la bienvenue.

A l'heure de recevoir le PAUC en N2 et Orange en PN, la liste des Marseillais indisponibles pour jouer à cette date est impressionnante : Jules, Xavier, Matar, Romain, Alexis, Florian, Issamou, Léo. Nous avons l'équivalent d'une équipe sur le flanc.

De leur coté Orange est handicapé par un mariage. C'est aussi une équipe largement affaiblie qui se présente à Marseille. Au moment de l'échauffement personne n'est vraiment fier ni sur du résultat. D'autant que retenu pour raisons professionnelles, Stevy arrivera à la 20° minute de la 1° période et Enzo ne sera présent que pour la 2° mi-temps.

Les Marseillais attaquent le match avec 6 joueurs de champ et 1 gardien. Et pour tenir compagnie au coach 1 autre gardien de but. Orange creuse un premier écart en milieu de 1° période : 6 buts. J'y reviendrai mais l'expérience de Stevy rassure tout le monde, et nous limitons la casse à la pause avec 13-16. Il nous faudra 12 minutes pour recoller et même passer devant un court instant. Alors que le plus dur est fait, sur la fougue sur l'envie, sur la jeunesse notre équipe doit le faire. Mais à condition de rester lucide, de ne pas tenter n'importe en quoi en attaque, de ne pas lâcher en défense, de ne pas sortir du dispositif pour une interception improbable qui donne but derrière. Ou être simplement capable sur une phase de transition lente et sans danger d'assurer sa passe. Trop de petites erreurs, de petits détails, de gestes ratés d'un rien, d'accélération quand il fallait ralentir, de ralentissement quand il fallait jouer à fond. Bref, il manquait de ce que les anciens appellent l'expérience et la lucidité.

La fin de match est bafouillée, par nos joueurs surtout, par les arbitres un peu et plutôt maîtrisée par nos adversaires du soir. A 8 minutes de la fin nous sommes à 1 petit but. Tous les joueurs sont fatigués, le retard monte à 4 buts avec un 2' en notre défaveur. Nous ne gagnerons pas.

Avec des si peut être, quelques arrêts de plus, des 7 mètres marqués, plus de réussite au tir, des coups de sifflets plus à propos nous aurions pu le faire.

C'est d'autant plus dommage que nos adversaire étaient venu "un peu léger" comme on dit. C'était une belle occasion de prendre des points. Car le programme à venir s'annonce chargé. Déplacement à Saint Martin, réception d'Aubagne et déplacement à Cavaillon. Après ces 3 matchs là, nous y verrons bien plus clair.

Samedi 14 octobre 2017

CAUZ - CS MARSEILLE PROVENCE HB

   

Déplacement ce WE au CAUZ pour un vrai test grandeur nature contre le favori de notre groupe de PN.

Un petit mot pour dire que nous connaissons bien nos adversaires du jour. Ils comptent en leur rangs 3 joueurs qui ont été champions de France de Nationale 3 avec le CSMP en 2010 plus le 2° meilleur buteur du CSMP en nationale 2 pour les 2 saisons écoulées. Expérience et qualité sont donc bien présents, surtout en face, sans faire offense aux jeunes marseillais.

L'entame de match est plutôt bonne de notre coté. La réussite aux tirs est au rendez vous et notre gardien brille. Le 1° temps mort de nos hôtes est pris rapidement. Nous comptons jusqu'à 3 buts d'avance. Mais le diesel du Cauz est enfin chaud, les marseillais sont désormais en sur-régime et l'écart fond rapidement. Le Cauz passe devant, nous ne les reverrons plus. 14 - 11 en leur faveur à la pause.

On s'accroche avec les moyens de notre équipe de jeunes. On résiste, on essaye, on s'accroche pour ne pas prendre une trop grosse raclée. On finit avec neuf buts d'écart. C'est la plus petite victoire du Cauz cette saison et c'est nous qui avons encaissé le moins de buts. Le record est à battre par les autres équipes.

Cet avis n'engage que moi : il ne va pas y avoir beaucoup d'équipes qui vont "taper" le Cauz cette saison.

Un dernier mot pour soutenir Alexis, notre valeureux capitaine, blessé à la main lors du match.

Fred

   

Samedi 7 octobre 2017

UPAB/SIMIANE 22 - 31 CS MARSEILLE PROVENCE HB

Si vous êtes attentifs vous avez constaté que le match à Fos a été perdu par pénalité. Effectivement une erreur de date nous a conduit à faire jouer un joueur non qualifié le jour de match. Malgré l'alerte sur la feuille de match électronique, nous avons persisté dans notre erreur. La sanction est dès lors logique.

Pour ce déplacement à Bouc Bel Air, l'équipe est encore largement remaniée. Seuls 6 joueurs ont pris part aux 3 premières rencontres.

Bouc Bel Air a été repêché à la dernière minute. Toutefois, même si nous les avons devancé au classement l'année dernière, nous avions perdu 2 fois face à eux. Méfiance donc avant ce court déplacement.

Bouc entame bien et prend les devants : 3-1 ; 4-2 ; 6-4. Premier coup d'accélérateur du CSMP pour passer devant en passant un 4-0. Les rotations ne font pas baisser le niveau de jeu et l'écart se creuse, +3 et même +4.
La pause est atteinte avec 14-12 en notre faveur.

Notre vitesse de jeu met notre adversaire à mal et les 2 minutes se succèdent. L'écart ne cesse alors de grandir. Nous restons appliqués jusqu'au bout. Nous remportons la 2° période 17 à 10.

Un début de saison presque parfait puisque nous avons remporté sur le terrain nos 3 premiers matchs.

Mais c'est la muraille du CAUZ qui se profile pour le WE prochain.

Samedi 23 septembre 2017

Marseille Provence - Carpentras 

Réception de Carpentras pour notre 1° match à domicile en PN.


Le groupe est remanié avec 4 absences et 3 arrivées. Nous ne connaissons pas Carpentras qui monte d'excellence. Bref, sans être inquiet, nous nous posons des questions. D’autant qu'à l'échauffement l'équipe adverse semble jeune, rapide et compte en ses rangs d'anciens pensionnaires de pôle.

Le début de match est équilibré. Mais ce sont surtout les gardiens qui brillent. Le score évolue lentement. Même pas la mi temps de la mi temps que Romain se fait "striper" l'arcade, que Virgile est déjà dehors suite à un coup sur le genou et c'est maintenant au tour de Florian d'aller souffler suite au traitement de faveur qu'il a reçu. A ce moment là, nous n'en menions pas large. Et je défie quiconque de trouver un marseillais serein. Et bien il y en avait un : Killan. Il profite bien de la désorganisation de la défense adverse. Car si nos adversaires savaient très bien qu'il fallait défendre sur Florian (grâce à l'étude des feuilles de match), sa sortie à ouvert le champ des possibles. Killan, mais aussi Baptiste et Alexis font parler la poudre. A la mi-temps le score est de 13-10.

L'entame de 2° période est excellent. La défense est imperméable et les contres fusent. En moins de 10 minutes le coach adverse pose son temps mort : ils viennent de prendre 9 buts ! L'écart monte même à dix buts (26-16). La messe est dite. Petit relâchement général, çà déroule moins bien, c'est moins fluide. Les adversaires refont une partie de leur retard, mais sans véritablement être en mesure de revenir. Autant notre première moitié de 2° période est bonne, autant la seconde moitié de mi-temps est "mauvaise".

Pour illustrer mon propos:

  • Buts inscrits par quart d'heure : 7 - 6 - 12 - 8
  • Buts encaissés par quart d'heure : 5 - 5 - 6 - 13

L'essentiel est quand même la victoire, avec la manière face à un adversaire valeureux qui n'a rien lâché.

Samedi 16 Septembre 2017

Fos - Marseille Provence


La première journée de pré-nationale nous propose d'aller défier Fos-sur-mer sur leurs terres. Fos a fini 2° du dernier exercice et nous 9°.

A l'intersaison nous avons eu notre lot de départs et d'arrivées. La phase de préparation fut correcte mais nous n'étions pas extrêmement sereins avant ce déplacement. Avec une équipe fortement remaniée nous étions un peu dans l'inconnu.

L'entame de match est bonne. La 3-2-1 ne fonctionne pas si mal et nous trouvons des solutions en attaque. Le gardien adverse sort le grand jeu et nous empêche de faire un écart. Mais un trou d'air en fin de mi-temps nous empêche d'être devant à la pause. 9-7 à la 22° pour tourner à 10-12 à la mi-temps Nous avons pris un 5-1 en 7 minutes, il va falloir réagir.

Pierre propose alors un passage en 6-0 qui va vite poser des problèmes à nos hôtes. Le coach adverse pose son temps mort à la 37° ; ils viennent d'encaisser un 6 à 1. Nous avons fait un vrai écart. Il est de +5 à 10 minutes du terme. La fin de match fut un peu compliquée à gérer. Mais nous y sommes parvenus et nous l'emportons de 2 buts.

Et nous commençons la saison de la meilleure des façons par une victoire à l'extérieur face à une équipe que nous pensions supérieure au vu de la saison passée. C'est très bon pour le moral.

Fred Galasso


Date de création : 18/09/2017 : 19:03
Catégorie : Pré Nationale - Pré Nationale
Page lue 1963 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
32 Abonnés